Please wait!

Projet Château

Groupe privé du comité de quartier contre l'installation de la tente événementielle de 500m² et d'un parking dans la zone naturelle du bois de Mérode.

Si vous venez de nous rejoindre, prenez deux minutes pour lire notre message de bienvenue : https://agora.reseautransition.be/groups/182/custom

Nous disposons également d'un groupe Facebook pour nos communications publiques : Non à la tente événementielle au château de Rixensart.

 

-> Ce document résume pourquoi nous ne voulons pas de ce projet tel qu'il est proposé aujourd'hui <-
 

 

09/07/2020 : Notre réponse à la deuxième version de ce projet

(PU-2019-0187)

 

Malgré un début de dialogue positif aujourd’hui avec le prince de Mérode, nous restons convaincus que dans sa forme actuelle ce projet d’installation d’une tente événementielle de 500m2 et d’un parking de 145 places dans les jardins du château de Rixensart engendrera de trop nombreuses nuisances pour Rixensart, ses riverains, sa mobilité, son patrimoine, sa faune et sa flore.

Nous avons donc décidé de nous opposer à cette deuxième version.

Nous vous invitons à faire de même, de lire nos arguments ci-dessous, de prendre connaissance du dossier, et d’envoyer votre lettre datée et signée au service de l’urbanisme (75 avenue de Merode, 1330 Rixensart) au plus vite possible. L’enquête se terminant le mardi 14/07 à 9h. Notez que votre lettre doit impérativement faire référence au permis PU-2019-0187.

 

Afin de nous forger un avis le plus objectif possible, nous avons fait appel à des experts externes (acoustique, naturaliste...), organisés plusieurs réunions entre riverains afin d’échanger les points de vue, avons essayé d’obtenir un rendez-vous avec la bourgmestre, avons organisé un test acoustique grandeur nature, avons organisé une réunion avec le prince de Mérode... Nos arguments sont factuels et ont été vérifiés par plusieurs personnes.

 

Pour synthétiser, nous nous opposons à projet qui dans l’état actuel … 

 

  • déroge à de trop nombreux règlements communaux, régionaux et ne s’inscrit donc absolument pas dans les intentions des politiques et stratégies générales de gestion du territoire mises en places par les différents niveaux de pouvoir ;
     
  • déroge à deux arrêtés royaux qui ont classé le château comme patrimoine exceptionnel de Wallonie. Que ces arrêtés, sauf autorisation préalable, restreignent les propriétaires entre autres à « établir des tentes et d’ériger toute installation quelconque (fixe, mobile ou démontable, provisoire ou définitive) servant d’abri, de logement ou à des fins commerciales. » ;
     
  • sous-estime largement les nuisances sonores que subiront les riverains. Le dossier se base d’ailleurs sur des données largement incomplètes et en tire de ce fait des conclusions favorables au projet ; c’est à limite de l’honnêteté intellectuelle. Nous avons fait appel à un cabinet acoustique externe qui confirme nos doutes selon lesquels une tente comme celle-là, de par sa nature et sa structure, et le type d’évènements que l’on compte y organiser ne peut intrinsèquement pas isoler le bruit suffisamment, et ce malgré les efforts d’amélioration proposés par la Fondation de Mérode
     
  • de par ses proportions et le nombre de convives possible :

    • nuira gravement à la faune et la flore des zones naturelles avoisinantes classées Natura 2000 (nuisances sonores, pollution lumineuse, urbanisation…)
       
    • générera des problèmes importants de stationnement sauvage dans les quartiers avoisinants ; exposant potentiellement Rixensart à une politique du fait accompli qui justifierait ultérieurement la construction d’un deuxième parking de délestage (comme proposé lors de la première enquête publique) ;
       
    • n’inclut aucun retour positif pour Rixensart au niveau économique ;
       
    • impactera donc négativement Rixensart sur de nombreux points alors qu’il s’agit de dégager des fonds pour la rénovation d’un bien privé.

 

Nous avons également contacté la commune la semaine dernière (dépôt lettre avec pétition de 90 signatures) pour demander prolongation de l’enquête publique et ce afin d’avoir le temps d’ouvrir un dialogue constructif avec la Fondation de Mérode qui chapeaute le projet. Cela ne semble néanmoins légalement pas possible de changer les délais de cette enquête. Nous n’avons donc pas pu faire part de nos idées et propositions pour réfléchir à d’autres alternatives. Cela reste néanmoins d’actualité et nous espérons évidemment pouvoir continuer le dialogue de manière constructive.

 

 

 

 

 

Personne(s) de contact
Thomas Alexandre Fabiennne
Date de création
il y a 5 mois
Type de groupe
Ce groupe est privé. Les utilisateurs doivent candidater pour y participer
Statistiques et étiquettes
59 22 4
Propulsé par Agorakit (1.6) - Intégrer cette page